Oui! Le yoga nous dit de faire de l'argent.

Oui, je parle encore de l'argent.  J'insiste sur le sujet car la friction entre nos croyances par rapport au yoga et l'argent n'est pas encore apaisée.

Juste l'autre jour, j'ai posté une petite annonce sur FB pour deux longs cours que je proposais.  Quelqu'un a commenté que les cours étaient aux tarifs parisiens et a dit que son prof a elle proposais les cours gratuits pendant les weekends de formation.  Eeeeeuuuuuhhh.....Quoi dire?

 

Dans cet article, je voudrais juste rétablir les faits.

Dans la tradition de yoga, nous avons comme guide les Purusharthas, les 4 objectifs de la vie.

Jetez un coup d'oeil à cette infographie et remarquez la définition du terme Artha.

Les purusharthas

Je dirige votre attention en particulier vers Artha car tout les autres, Dharma, Kama et Moksha ne nous sont pas étonnants dans notre éducation de yoga.  Mais, est-ce qu'on parle souvent d'Artha?  Moi, je n'ai jamais entendu les yogistes, en occident au moins, parler d'Artha.  Oups, exception, oui, notre formatrice en ayurvéda, Vanessa Gheorghiu, en parle passionémment.

 

Artha - Poursuivre la richesse et le pouvoir.  

WHAAAAT?    Un objectif de la vie selon le yoga? Mais oui, mes chers amis.  Mais oui.

Comment c'est possible et comment ça marche?

Évidemment, il faut qu'on commence avec le premier objectif, notre Dharma.

 

Dharma - Mener une vie qui correspond à son éthique.

Voilà notre fondation.  On parle de l'éthique.  Donc, l'Artha doit être en lien avec notre Dharma.

Je pense que c'est clair que les Purusharthas ne suggèrent pas qu'on poursuive la richesse et le pouvoir en étant un dictateur brutal, en étant un quasi-fasciste milliardaire avec un visage orange et une mèche rabattue pour cacher sa calvitie, qui a le prénom d'un carnard de Disney, qui détruit l'environnement, qui enlève les droits des femmes, les droits des homosexuels.....Oh!  Hum!  Excusez-moi, je me suis laissée être emportée par mes préoccupations du jour.

Bref, si on part avec la base de notre Dharma on peut mieux voir le rapport avec l'Artha.

Afin de respecter et de vivre notre Dharma, il est évident qu'il nous faut des ressources, n'est-ce pas?  Les ressources nécessaires pour chaque individu sont différentes.  Il est impossible de définir le niveau de pouvoir et de l'argent nécessaire pour une autre personne, même en connaissant son Dharma et aussi sa relation avec Kama.

 

Kama- Faire l'expérience de la vie à travers les 5 sens des plaisirs et de la jouissance de tout ce que nous apporte l'existence.

Nous sommes là, sur terre, précisément pour en faire l'expérience!  Selon les envies de chacun, ces expériences changent.  Peut-être qu'une personne est satisfaite de faire l'expérience de ses 5 sens dans la nature, en cherchent les plantes comestibles, les champignons, les fruits rouges.  Peut-être qu'une autre personne ferait l'expérience de ses 5 sens dans un restaurant 3 étoiles.  Peut-être que c'est la même personne, quelqu'un qui adore la nature ainsi que le luxe!

Encore une fois, le Dharma impose le cadre de Kama.  Ensuite l'Artha, rend le Kama, l'expérience à travers les 5 sens, possible.  Si je veux faire l'expérience de manger dans un restaurant 3 étoiles, ce ne serait pas en proposant un massage ou un cours de yoga en échange qui va rendre cette expérience possible.  Et puis c'est à moi, et à moi seule, qui peut juger si le luxe fait partie de mon Dharma/Kama.  Donc, c'est à moi et à moi seule de déterminer le niveau de ressources nécessaires pour faire cette expérience ET comment je vais générer ces ressources.  

Ce n'est pas un sujet ouvert aux opinions d'autrui.

 

Revenons à l'Artha.

Sans Artha, nous ne pouvons pas atteindre nos autres objectifs.  Nous parlons de la vie sur terre, la vie physique, dans la matière.  Notre Moksha, notre liberté se trouve ici, pas dans un état décollé, haut perché, mais ici, dans la vie active.

Imaginons un père de famille qui ne s'occupe pas de son Artha.  Sans argent et sans pouvoir, comment peut-il réaliser son rôle de père de famille?  Assumer et protéger sa famille devient impossible.  Imaginons le gouvernement d'un pays.  Un gouvernement sans argent et sans pouvoir?  Comment peut-il prendre soin et protéger son peuple?  Il ne peut pas.

Et nous, comment est-ce qu'on peut réaliser notre Dharma et Kama sans les ressources nécessaires?  On ne peut pas.  Et au lieu d'atteindre le Moksha, notre liberté, nous nous enfermons dans une prison de frustration car on est bloqué.  On ne peut pas se réaliser.

Est-ce que vous comprenez mieux, mes amis?  

Je suis sûre qu'il va y avoir des gens, des yogistes, qui vont lire cet article et qui auront des critiques.  Il va y avoir des gens qui auront beaucoup de résistances à ce concept, qui vont penser, "Oui, mais....Oui, mais...."  et il vont trouver les moyens de déformer les Purusharthas.  Et il va y avoir des gens qui vont toujours essayer d'installer la culpabilité chez les profs en disant que leurs tarifs sont trop chers, ou de demander des remboursements, par exempl.  

Mais pour vous, les profs et les élèves de yoga, qui sentent que la vie yogiste et le rapport avec l'argent est un faux conflit, j'espère que Purusharthas vous libèrent pour pouvoir dire OUI à l'argent et OUI au pouvoir.

(Ah! Si vous trouvez que les tarifs d'un prof sont trop élevés.  N'allez pas à son cours.  Tout simplement.  Les réflexions et commentaires ne servent à rien d'intéressants.)

Much love and Artha to you,

MIra Portrait.jpg